Travaux de rénovation de l’Allée des Courlis

    Travaux de rénovation de l’Allée des Courlis

    Dans le cadre des travaux de rénovation de l’Allée des Courlis, une réunion  avec les riverains a eu lieu jeudi 8 novembre. Il est à déplorer que seulement 5 personnes se soient déplacées.

    Il s’agissait de présenter aux riverains de l’Allée, le projet prévu par le paysagiste, sous la houlette de la Municipalité, et de discuter des choix possibles sur la nature des plantations à prévoir.

    Au-delà des travaux des réfections des réseaux d’eaux usées et potables, de la modernisation de l’éclairage public et de réhabilitation de la voirie fortement déformée par les racines en surface, pour être total, ce projet de rénovation concerne évidemment les espaces vers et donc les alignements de pins.

    En effet, plus de 50% des pins seront abattus pour des raisons de sécurité,  menaçants systématiquement les personnes et les biens. (Un a, d’ailleurs, été abattu en raison de son aspect très menaçant ce matin, suite aux vents violents, à la grande satisfaction des riverains inquiets). Non seulement ces pins ont 50 ans, mais en plus, ils se sont tellement bien développés qu’ils menacent de basculer. Par ailleurs, leur système racinaire est fragilisé, par leur faible enracinement du fait de la présence de la nappe d’eau salée, ainsi que par les travaux de réseaux qui ont lieu en proximité directe.

    Enfin, une étude de I’ONF avait préconisé de les abattre en totalité en raison de leur instabilité. La Municipalité a décidé de préserver ceux qui présentent le moins de risque pour la population.

    Attachée au patrimoine arboré qu’elle a inscrit dans son PLU, la Municipalité ne se réjouit jamais de prendre de telles décisions et ne conçoit pas un abattage sans nouvelles plantations. La question a donc été posée aux riverains de savoir s’ils souhaitaient que la Municipalité replante  des pins ou d’autres essences. Entre eux, les riverains ont manifesté  pour l’essentiel un profond désaccord pour replanter des pins au motif que cette variété, si identitaire soit elle de La Grande Motte, génère énormément de nuisances.

    Le débat est donc ouvert au regard de cette pétition lancée, selon le succès rencontré, elle jouera en faveur d’une replantation de nouveaux pins.

    Au-delà de ça, il est bon de rappeler que ce grand projet dans ce quartier de Haute Plage prévoit une grande amélioration paysagère avec un budget qui dépasse le million d’euros pour la rénovation globale.

    Restons en contact

    Inscrivez-vous à la lettre d’information pour rester informé(e) de notre actualité

    Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.

    Accèder au fomulaire de contact

    Suivez-nous