Les tribunes libres

    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°56 :

    Groupe LGM Bleu Marine
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    Sylvie BERGER « groupe Agir pour l’Avenir »
    Après une phase de négociations, les lots de plages ont été attribués. La lecture du rapport explicitant le
    choix des candidats, a suscité de nombreuses interrogations.
    Pour y répondre, j’aurais souhaité une présentation du rapport à la commission, ce qui aurait permis, de lever le voile sur certains choix. Membre de cette commission, c’est lors du conseil municipal, que
    j’ai enfin su, qui avait mené les négociations. On m’a ouvert la porte de cette commission sans m’y laisser entrer.

    Groupe Serge DURAND
    Je réaffirme une fois de plus solennellement ma totale opposition au projet ville port imposé par Mr ROSSIGNOL qui défigurerait l’oeuvre de Balladur, et ne pourrait être concrétisé partiellement qu’en 2022… L’aménagement du Front de Mer dont il avait promis l’achèvement en 2015, ne sera terminé également qu’en 2022. Son coût de 10 millions sera assumé pour 90% par l’équipe municipale en place en 2020. Ainsi le maire omet ces précisions pour dissimuler la réalité.

    Serge DURAND Ancien maire Conseiller municipal

    Groupe majoritaire
    Qu’il parait simple de gérer une collectivité, qu’il est simple de porter un jugement et se déclarer meilleur. Personne ne détient l’exclusivité du bon sens et du pragmatisme, par contre, tout le monde détient une vérité qui l’arrange. Le rôle de notre équipe est de respecter le contrat moral que nous avons avec les Grand-Mottois. Nos engagements sont simples : pas d’augmentation des impôts, maintien du cadre de vie et rénovation de la ville. 4 ans après notre réélection et malgré un contexte de rigueur, nous tenons nos engagements. Notre qualité de vie ne se dégrade pas, le cadre de vie et la sécurité non plus. Nous mettons des moyens pour la propreté, nous rénovons l’école, le Front de Mer, et le projet Ville-Port assure un avenir à la ville. En revanche, ce qui se dégrade, et nous le déplorons, c’est le RESPECT, de soi, des autres et du travail. Le respect est la valeur fondamentale qui conditionne le débat, la concertation et le dialogue.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°55 :

    Groupe LGM Bleu Marine
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    Sylvie BERGER « groupe Agir pour l’Avenir »
    En ces périodes de voeux et d’enthousiasme évitons les sujets qui fâchent tels que la propreté urbaine, la collecte des déchets verts, les 500 logements autour du port, l’ambiance dégradée du personnel en mairie, le manque de confiance des grand mottois sur les projets d’avenir du maire, le déclin des animations, l’abandon du théâtre de verdure, et contentons-nous de vous souhaiter à tous une année 2018 sous le signe de la santé, du bonheur et de l’espoir.

    Groupe Serge DURAND
    Mr ROSSIGNOL avec entêtement poursuit le saccage du patrimoine, dévalorisant nos biens. Il s’acharneà détruire l’oeuvre de Jean BALLADUR. Après avoir souhaité bétonner le port il veut transférer les hangars sur les terres pleins barrant ainsi tout horizon… Je suis le seul élu à avoir eu le courage de déposer un recours auprès du tribunal administratif contre ce PLU dévastateur. J’espère qu’il mettra un terme définitif à cette frénésie immobilière.

    Serge DURAND, Ancien Maire, Conseiller Municipal

    Groupe majoritaire
    Les économies et les efforts sur la gestion guident aujourd’hui notre fonctionnement administratif. La
    collectivité, les agents et les élus, nous participons tous à l’effort financier pour consolider notre épargne. Il y aura toujours des détracteurs et donneurs de leçons. Il n’empêche que les projets avancent, que notre gestion s’améliore et que le cadre de vie des Grand-Mottois reste préservé. Nous gérons, nous préparons l’avenir et entretenons le présent. Nous œuvrons avec bon sens et pragmatisme au service des Grand-Mottois. Pour exemple, dès le 1er janvier, après avoir supprimé les aires de déchets verts, nous évoluons vers une collecte hebdomadaire dans le quartier des villas et du Grand Travers. Un système plus efficient et sans surcoût pour la collectivité. Il faut progresser, travailler, s’améliorer, réhabiliter, développer, innover… au lieu de râler, ne rien proposer, mentir, faire mentir, travestir la vérité, agiter les peurs… Espérons qu’en 2018, l’opposition soit enfin constructive.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°54 :

    Groupe LGM Bleu Marine
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    Sylvie BERGER « groupe Agir pour l’Avenir »
    La propreté urbaine, sujet très sensible, laisse à désirer dans de nombreux quartiers. Les plaintes s’accumulent,les grand-mottois sont mécontents, ils qualifient la ville de, sale, dégradée, sans suivi et contrôle de l’entretien. La suppression de certains feux d’artifice, du carnaval calamiteux de fin aout, une fête de Noel plus modeste permettraient de judicieuses économies, évitant de rogner sur le budget propreté qui donne une image désastreuse de notre ville.

    Groupe Serge DURAND
    Mr ROSSIGNOL transforme l’hôtel de ville en agence immobilière, marchand de bien. En cédant encore
    4150 m2, 80000 euros, allée des pins, avec une constante duplicité de sa majorité il continue de brader
    le patrimoine foncier de la ville. Il aliène également un camping. Il projette encore la vente de la gendarmerie, du théâtre de verdure, d’une partie des parkings du grand bleu, de super U et la totalité de celui de haute plage, pour être « bétonnés ».

    Serge DURAND Ancien maire conseiller municipal grand électeur

    Groupe majoritaire
    Nous investissons beaucoup pour la propreté de la ville et nous essayons d’être des plus réactifs. Notamment afin de faire face aux incivilités constatées sur la voie publique, particulièrement cet été : dépôts sauvages, encombrants, déjections canines… Remettre la faute sur autrui ou augmenter les moyens pour pallier au manque de civisme ne résoudra pas le fond du problème. La collectivité déploie beaucoup d’énergie, de moyens financiers et humains, mais c’est aussi à chacun de nous de respecter le travail des agents qui mènent un combat journalier contre les ordures et de respecter notre environnement. Nous devons avoir conscience que la propreté est l’affaire de tous : collectivité, habitants, restaurateurs, commerçants, visiteurs… Nous sommes tous acteurs de la propreté ! La Grande Motte est belle,son cadre de vie est exceptionnel, prenons soin d’elle, préservons-la.
    Nous comptons sur la bonne volonté et le civisme de tous.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°53 :

    Groupe LGM Bleu Marine
    Texte non conforme au règlement intérieur.

    Sylvie BERGER « groupe Agir pour l’Avenir »
    Même si les plages privées de La Grande Motte participent à la promotion touristique de la station,
    elles sont aussi source de débordements lors des grandes soirées : nuisances sonores pour les riverains, dégradation de la plage et des dunes, incivilités en tout genre. Leur renouvellement pour 12 ans devra faire l’objet de toute l’attention du maire pour faire respecter strictement le cahier des charges et notamment en matière de sécurité, dans un contexte national extrêmement tendu.

    Groupe Serge DURAND
    Mr ROSSIGNOL avec l’accord de sa majorité poursuit inlassablement la vente du patrimoine foncier
    communal. Il vient de céder au propriétaire du casino une portion du domaine public face à la plage Un
    immeuble obturant la vue des riverains et passant doit y être construit Pour réaliser des promesses électorales non financées à l’époque des municipales de 2014 il continue de brader le patrimoine de la ville après avoir vendu l’ancienne station essence de l’avenue Leclerc.
    Serge DURAND – Ancien maire – Conseiller Municipal

    Groupe majoritaire
    Les collectifs, les pétitions, les associations de riverains et les menaces de blocage se multiplient, démontrant toute la vitalité des Grand-Mottois à s’impliquer dans le débat public. Depuis 2008, nous avons mis en place des outils de concertation, des instances consultatives : Conseils de Quartiers, Conseil des Sages et CMJ. L’équipe municipale est dédiée à cette écoute. Jamais les intérêts privés n’ont guidé notre action, ce qui n’est pas toujours le cas de certains élus d’opposition et, maintenant, des associations, pétitionnaires… qui viennent politiser les relations avec l’équipe municipale et les agents de la ville. Notre ville et les Grand-Mottois méritent mieux que d’être pris en otage dans des débats politiques, alimentés par de fausses rumeurs.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°52 :

    Groupe LGM Bleu Marine
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    Sylvie BERGER « groupe Agir pour l’Avenir »
    Le projet ville/port refait son apparition avec la création de nouveaux logements dont 30 % dédié
    au social. L’enveloppe d’1 million € a été votée en conseil pour lancer une nouvelle étude, une de plus !
    Pourtant les terrains sont la propriété de l’état et le maire n’a absolument aucune assurance de leur
    transfert à la ville. Alors combien va encore nous coûter cet empilement d’études pour un projet qui ne
    verra peut-être jamais le jour ? Où est le raisonnable dans tout cela ?
    Groupe Serge DURAND
    J’ai déposé un recours auprès du tribunal administratif de Montpellier concernant la délibération du conseil municipal du 23 mars 2017 adoptant le plan local d’urbanisme de la Grande Motte qui détruit des équipements publics et supprime des parkings. Il met en péril l’oeuvre de Jean Balladur concepteur de notre citée.

    Serge DURAND Ancien maire Conseiller municipal d’opposition

    Groupe majoritaire
    Nous entendons bien les inquiétudes, les remontrances, les plaintes et insatisfactions de certains, mais les temps ont changé. La Municipalité a du faire des choix dans sa gestion, ce qui implique des modifications d’organisation, de fonctionnement, des transformations, des évolutions… et comme toujours, le changement dérange. Alors, je tiens à réaffirmer, une fois de plus, que nous
    portons une ambition nécessaire voire indispensable pour la ville, pour la vie de notre commune. Une
    ambition qui lui assure un avenir. Ceux qui souhaitent que rien ne change, que rien ne bouge, sont au final ceux qui signent la fin de La Grande Motte.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°51 :

    Groupe LGM Bleu Marine
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    Sylvie BERGER « groupe Agir pour l’Avenir »
    Le maire et son équipe ont validé sans réserve le PLU qui va permettre la construction d’un immeuble de 9 étages face à celui Des Incas source de dépréciation financière et de nuisances pour les appartements en vis-à-vis, densifiant encore plus l’urbanisation du centreville.
    D’autres projets de constructions font l’objet de pétitions. Les observations du commissaire enquêteur
    traduisant le mécontentement des grand-mottois n’ont pu infléchir cette décision dommageable pour notre ville.

    Groupe Serge DURAND
    Je désapprouve le PLU du maire. Il supprime des places de stationnements sur les parkings du Grand
    Bleu Haute Plage Zone Artisanale pour y construire des logements. Il détruit des équipements publics. La gendarmerie, le théâtre de verdure seront « bétonnés » Il privilégie des intérêts privés. Pour combattre ce PLU qui dénature l’oeuvre de Balladur, et défendre les intérêts des citoyens j’ai déposé un recours auprès du tribunal administratif de Montpellier.

    Serge DURAND, Ancien maire, Conseiller municipal

    Groupe majoritaire
    La définition d’un projet public, l’évolution d’un territoire et de son organisation créent intrinsèquement des doutes, des craintes et entraînent des questions et des oppositions. C’est une évidence car nous sommes tous soucieux de préserver notre cadre de vie. Le Plan Local d’Urbanisme, approuvé par le Conseil Municipal suite à l’enquête publique, en est l’exemple. Aujourd’hui, nous avons besoin d’assurer l’avenir de La Grande Motte et cela passe par la mise en place du PLU. Il permet non seulement de garantir une évolution maîtrisée de la population, mais aussi de maintenir la ville permanente
    et ses activités liées. Pour se faire, nous avons souhaité trouver un équilibre entre l’existant et les possibilités futures d’aménagements urbains. Notamment en encadrant réglementairement les prescriptions de Jean Balladur. Notre démarche vise bel et bien l’intérêt général, contrairement à certains qui cherchent uniquement à protéger leur petit intérêt personnel.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°50 :

    Groupe LGM Bleu Marine
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    Sylvie BERGER « groupe Agir pour l’Avenir »
    Nos impôts augmentent d’années en années arrivant à la limite du supportable, car ni nos salaires ni nos retraites n’évoluent. Ceci explique peut-être pourquoi certains élus de la majorité ont préféré fuir la ville pour s’installer à Lunel. Pour éviter l’exode massif des conseillers et des employés municipaux, nous souhaitons une stabilité des taux pour LGM et pour l’Agglomération dont notre maire est Président et qui,rappelons-le, avait encore majoré nos impôts locaux de 5% en 2016.

    Groupe Serge DURAND
    Mr Rossignol a été condamné le 19 janvier 2017 par le tribunal correctionnel de Montpellier, pour m’avoir diffamé. Il devra me verser la somme de 501 euros que je reverserais au Centre Communal d’action Sociale de la Grande Motte. Il écope également d’une amende de 1000 euros avec sursis. Il a été par ailleurs débouté le même jour de la plainte qu’il avait déposé à mon encontre, bénéficiant pour ma part d’une relaxe totale. La commune a supporté les honoraires d’avocat de Mr Rossignol pour ces deux affaires.

    Serge DURAND, Ancien maire, Conseiller municipal

    Groupe majoritaire
    Le Plan Local d’Urbanisme répond à l’intérêt général, la préservation de notre cadre de vie, le maintien d’une population à l’année et donc d’une activité publique et privé permanente. Nombreux sont nos proches qui rencontrent de grandes difficultés à se loger à La Grande
    Motte. La structuration du parc immobilier est telle que la pression immobilière est forte. Le PLU tente de régler cette problématique en partie avec une prévision de 500 nouveaux logements sur 20 ans, sans mettre en péril l’équilibre entre le bâti et le non bâti, ni la structuration
    de notre ville dessinée par Jean Balladur, et sans même privilégier les intérêts particuliers et personnels. Un sens de l’intérêt général dont reste dénuée l’opposition, décidément tournée vers les conflits de personne.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°49 :

    Groupe LGM Bleu Marine
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    Sylvie BERGER « groupe Agir pour l’Avenir »
    Que 2017 nous apporte enfin la propreté dans tous les quartiers, une collecte des déchets verts digne de notre ville jardin, l’abandon de l’urbanisation à outrance autour du port et dans la ville, l’arrêt des transferts à l’agglomération car LGM y perd son âme, la transparence dans tous les projets et notamment celui du Point Zéro, des recrutements sans favoritisme pour l’attribution de postes en mairie. Terminons par une note d’optimisme en vous souhaitant une très belle année 2017 !

    Groupe Serge DURAND
    Une fois de plus pour la huitième année consécutive les impôts locaux ont augmenté contrairement aux affirmations du maire, bien que le stationnement payant ait procuré des recettes nouvelles substantielles. La fiscalité de l’agglomération de l’étang de l’or dont il est encore le président progresse de 5%. Par ailleurs, je reste vigilant sur l’élaboration du Plan local d’urbanisme (PLU) et réaffirme à nouveau monopposition à la destruction d’espaces publics et «la bétonisation de la ville» Serge DURAND Ancien maire Conseiller municipal d’opposition

    Groupe majoritaire
    Depuis deux ans maintenant, malgré la forte diminution des dotations de l’état, nous continuons à construire des projets structurants pour la ville, pour la faire avancer tout en préservant sa qualité de vie. Et cela sans augmenter les taux d’imposition communaux, comme promis depuis 7 ans. Nous avons fait de ces contraintes budgétaires une force. Nous optimisons nos moyens, développons de nouveaux modes de gestion, modernisons nos fonctionnements et notre relation à l’usager pour des services publics encore plus efficients. La collecte des déchets verts en est l’illustration. Son fonctionnement a été modifié pour pallier à certains abus et déjà plus de 40 Grand-Mottois se sont inscrits à la collecte en porte à porte. En parallèle, l’Agglomération fournit gratuitement des composteurs. À ce jour, plus de 60 personnes en ont fait la demande. Si une telle opération est possible, c’est parce que l’Agglomération est devenue un véritable partenaire dans la conduite de nos projets.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°48 :

    GROUPE LGM BLEU MARINE
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    SYLVIE BERGER « AGIR POUR L’AVENIR »

    Ce n’est pas la loyauté ni l’honneur qui étouffent la nouvelle conseillère municipale, à peine installée elle rejette son équipe à qui elle doit son mandat, et rejoint la majorité. La tête de liste FN avait donné le ton par sa perpétuelle absence au conseil ! Le maire qui ne s’encombre pas non plus de principes, l’accueille à bras ouverts alors qu’il combat le FN. Résultat : les électeurs, abusés par des élus pour qui le sens du devoir est un vain mot, se détournent des urnes !

    SERGE DURAND

    Je réaffirme mon opposition sans réserve au plan local d’urbanisme qui privilégie les intérêts privés: surélévation de l’ancien casino, de l’hôtel azur, de la poste,
    construction de 89 logements dans le camping d’un élu municipal. Je suis contre ce « PLU » qui sacrifie des équipements publics: les parkings du grand bleu, de super u, de la salle de haute plage, la gendarmerie déplacée, le théâtre de verdure détruit, seront « bétonnés » Serge DURAND – Ancien maire – Conseiller municipal d’opposition – Grand électeur

    GROUPE MAJORITAIRE

    Bien malins ceux qui alimentent la polémique et agitent l’étendard mémoriel. Ils portent une vision passéiste, contraire à l’esprit des pionniers et contraire même à ce qu’est La Grande Motte. À ceux-là, il est important de dire que diriger une ville ce n’est pas contenter une minorité, ce n’est pas voir par le « bout de la lorgnette », ce n’est pas servir des intérêts personnels. Avec ce Plan Local d’Urbanisme, 530 logements pourraient voir le jour dont nous maîtriserons l’identité architecturale et urbaine, la proportion entre le bâti et le végétal et l’accession au logement aidé pour les Séniors comme les familles. Pour cela, nous n’urbaniserons aucune zone qui ne soit déjà urbaine et ne dénaturerons pas la ligne de ville. Ce PLU, nous l’avons proposé parce qu’il répond à une vision globale. Il vient servir l’intérêt général, seul objectif quand on administre une ville.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°47 :

    GROUPE LGM BLEU MARINE
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    SYLVIE BERGER « AGIR POUR L’AVENIR »

    Inoubliable sera l’été meurtrier 2016, endeuillé par la barbarie à Nice et l’assassinat du père Hamel dans son église, c’est dans nos racines chrétiennes que ces sans âmes veulent nous frapper. En hommage au père sacrifié, une messe a été dite le 31 juillet à La Grande Motte. Grand-mottois et touristes, nous étions nombreux tous unis dans la prière, s’interrogeant toutefois, sur l’absence très remarquée du Maire et des élus de la majorité, à cette messe si symbolique et solennelle.

    GROUPE SERGE DURAND

    Comme je l’ai toujours exprimé lors des conseils municipaux, je réaffirme solennellement mon refus de construction de logements autour du port que je qualifie de « Bétonisation » Contrairement à certains je n’ai pas attendu de mesurer le mécontentement général des Grand-mottois pour m’opposer au projet du maire. Le moment venu je saisirai les tribunaux pour stopper les velléités d’un maire qui voudrait défigurer l’oeuvre que nous a légué Jean Balladur. Serge DURAND Ancien maire Conseiller municipal d’opposition Grand électeur

    GROUPE MAJORITAIRE

    Les dramatiques événements de l’été 2016 ont touché chacun d’entre nous au plus profond. Mais ils nous ont surtout fait entrer dans une nouvelle ère où nous avons tous pris conscience que le terrorisme peut frapper n’importe où et n’importe quand. C’est bel et bien notre quotidien qui a changé rendant bien futiles et dérisoires les querelles personnelles politiciennes. En tant qu’élus locaux, nous sommes responsables de la protection des grand-mottois et des vacanciers. Nous avons déployé avec les services de l’Etat des forces de sécurité considérables et mobilisé nos ressources pour mettre un place de nouveaux dispositifs et de nouvelles habitudes. En conciliant sécurité et événement, nous avons montré notre capacité de mobilisation et notre rapidité d’action.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°46 :

    GROUPE LGM BLEU MARINE
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    SYLVIE BERGER « AGIR POUR L’AVENIR »

    Compte tenu du mécontentement général des grand-mottois, nous demandons au Maire de renoncer à la construction des 500 logements autour du port. Ce projet dévalue considérablement la valeur du patrimoine existant et porte gravement atteinte à notre cadre de vie. Des sites potentiels de développement urbain ont été identifiés dans le cadre du PLU, alors pourquoi vouloir mener ce projet au mépris de l’intérêt général et ouvrir avec tant de hâte la porte à la spéculation immobilière ?

    GROUPE SERGE DURAND

    GROUPE MAJORITAIRE

    Dans un contexte budgétaire contraint, nous devons non seulement faire des efforts mais surtout nous devons envisager de nouvelles méthodes de travail. Partenariat, mutualisation… font désormais partie de notre jargon. Lorsqu’en novembre 2014, nous avons fait le choix de diminuer le taux de prélèvement du Pasino, nous avions alors privilégié les emplois et l’activité économique. Et nous avons eu raison, le Pasino a maintenu les emplois et réinvesti. Pour la ville, c’est un double bénéfice, des recettes en augmentation et un établissement qui fonctionne et qui, maintenant, nous permet de réaliser des économies en mettant la salle de spectacle à disposition pour le Cinéma, le Théâtre et les concerts 100% Jazz. Certains y voient des « cadeaux », nous, un véritable partenariat qui sert les intérêts des Grand- Mottois.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°45 :

    GROUPE LGM BLEU MARINE
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    SYLVIE BERGER « AGIR POUR L’AVENIR »

    Dans le projet d’extension du port, je regrette d’avoir été écartée du jury d’examen des offres. Mon expérience dans le cadre d’un dialogue constructif aurait pu apporter une approche différente du projet. Cette urbanisation autour du port suscite de nombreuses craintes : imprécis sur les hauteurs d’immeubles, sur le nombre, sur la mixité sociale. L’agrandissement du port ne doit pas se faire au prix du bétonnage, mais dans l’esprit de Jean Balladur, bien malmené par ce nouveau projet.

    GROUPE SERGE DURAND

    Malgré les affirmations de Monsieur ROSSIGNOL après la forte hausse des impôts de 9% l’année de son élection, la fiscalité locale augmentera à nouveau pour la huitième année consécutive. Les impôts de l’agglo dont il est le président augmenteront de 4,96%. Alors qu’à Castelnau-le-Lez le sénateur maire Jean-Pierre GRAND ancien député de la circonscription a baissé les impôts de sa commune pour la quatrième année consécutive. Un exemple dont devrait s’inspirer Monsieur ROSSIGNOL. Serge DURAND ancien maire conseiller municipal d’opposition

    GROUPE MAJORITAIRE

    Pour la 8ème année consécutive, nous avons reconduit le gel des taux de la fiscalité grand-mottoise. En effet, nous respectons nos engagements par cette non augmentation de la part de la commune. Cela n’est possible qu’au prix d’efforts de gestion et de priorisation de nos actions. Pourtant, notre ville a toujours besoin d’investissements et de rénovation. Notre patrimoine, si cher aux yeux de tous et dont nous sommes les premiers protecteurs, a besoin d’évoluer. Notre ville est née de la pensée des Hommes, et nous ne pouvons concevoir que les Hommes laissent La Grande Motte vieillir et se replier sur elle-même. Nous avons hérité d’un patrimoine identitaire fort, le sens de notre action sera de le faire évoluer en le respectant. Sinon, c’est bel et bien le cadre de vie que nous aimons tous et que nous protégeons, qui sera in fine menacé par l’immobilisme.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°44 :

    GROUPE LGM BLEU MARINE
    GENEVIEVE HOLLENDER conseillère municipale LGMBLEU MARINE

    Un procés a été lancé par mon groupe en annulation de la décision votée le 18 décembre 2015 ,réduisant le montant du prélevement de la mairie sur les jeux du Pasino. A ce jour le maire n’a pas fait déposer le memoire prévu par le loi. La politique de l’autruche n’a aucune chance en justice. Enfin, combien la ville a-t-elle perdu en 2015 avec cette réduction ?

    GROUPE « AGIR POUR L’AVENIR »

    Pour justifier ses difficultés budgétaires, le maire se lamente sur la baisse des dotations de l’état, Il oublie de dire que l’état renvoie l’ascenseur en augmentant les bases d’imposition. Ceci entraîne des recettes supplémentaires pour la ville, mais qui ne compensent pas sa mauvaise gestion. Ce tour de passe-passe a pour effet de faire augmenter nos impôts, et nous allons devoir une fois de plus mettre la main au portemonnaie, pour payer la facture qui s’alourdit d’année en année.

    GROUPE

    Mr ROSSIGNOL recadré par son camp traverse une période de grande turbulence. Le 13 décembre dernier lors des élections régionales, le maire tête de liste de la droite héraultaise a été devancé par le front national. De plus c’est la première fois depuis l’érection en 1974 de la Grande Motte en commune
    de pleine exercice qu’un maire candidat à une élection au suffrage universel n’arrive pas en tête dans la ville. Serge DURAND ancien maire conseiller municipal d’opposition

    GROUPE MAJORITAIRE

    L’instrumentalisation politique de la justice faite par certaines personnes de l’opposition est désolante. Ils considèrent que le seul fait de porter plainte, sans donner de véritable fond à leur propos, c’est avoir raison. Finalement, nous en venons à nous dire que l’objectif suivi n’est pas l’intérêt des Grand-Mottois, mais celui d’entraver la marche de la commune, son bon développement. C’est avoir bien peu d’esprit que d’attaquer sans relâche les actions que nous entreprenons, sans même proposer d’idées efficaces qui permettraient de faire avancer le débat et notre ville. D’autant plus que tous ces contentieux ont un coût pour la collectivité et ce sont, en définitive, les Grand-Mottois qui en payent les frais.


     Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°43 : 

    GROUPE LGM BLEU MARINE
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    GROUPE « AGIR POUR L’AVENIR »
    Malgré leur bien-fondé, nous n’aborderons pas les sujets qui nous opposent à la gestion du Maire. Dans ce mouvement général de colère et de consternation qui a secoué la France, l’heure n’est pas à la polémique, mais plus que jamais à l’unité. Nous ne devons pas tomber dans la morosité, et c’est ensembles que nous continuerons à incarner tous ce que les fanatiques religieux détestent : la joie de vivre et le bonheur à la française ! C’est notre voeu et notre espoir pour tous en 2016.

    GROUPE
    Les élections régionales confirment la poussée du front national dans notre ville qui talonne de très près la liste LR UDI MODEM SOCIETE CIVILE ETC conduite par le maire. Dans l’Hérault sa liste obtient péniblement au premier tour 15% des suffrages exprimés réalisant ainsi l’exploit du plus mauvais score obtenu par la droite lors des élections régionales SERGE DURAND ANCIEN MAIRE CONSEILLER MUNICIPAL D’OPPOSITION

    GROUPE MAJORITAIRE
    Même si le climat national et local est difficile, nous gardons notre cap pour toujours servir La Grande Motte. Nous poursuivons nos actions au service des Grand-Mottois et du développement de notre territoire, dans l’intérêt général. Les dossiers progressent, le budget 2016 est en cours d’élaboration et nous conservons cette volonté d’agir pour réaliser un maximum d’économie afin de pallier à la baisse draconienne des dotations de l’Etat. Elus et services municipaux œuvrons ensemble dans ce sens. Nous travaillons notamment à une restructuration rationnelle des services municipaux. Nous devons faire évoluer le système pour agir dans l’intérêt commun, en se recentrant, encore, sur nos missions essentielles de service public. Pour cela, des secteurs prioritaires à la vie de notre commune ne seront jamais sacrifiés, tels que la sécurité, la famille, le tourisme et les services à la personne.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°42 : 

    GROUPE LGM BLEU MARINE
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    GROUPE « AGIR POUR L’AVENIR »
    Face au déficit d’habitat social le maire envisage 1700 nouveaux logements. 4000 habitants de plus créent de nouveaux besoins et surtout la nécessité de trouver des terrains constructibles.C’est ainsi que dans le PLU, le pourtour du port et de nombreux parkings de résidences tous quartiers confondus, deviennent constructibles. Une manière de renflouer les caisses de la ville par la vente de terrains. Un projet qui inquiète tout le monde sauf les promoteurs qui se frottent les mains.

    GROUPE
    Les impôts locaux ont augmenté contrairement aux affirmations du maire ainsi que la part revenant à l’agglo dont il est pourtant le président. Pour les régionales les deux candidats crédibles dans l’Hérault, qui auraient pu gagner Mr GRAND sénateur maire de Castelnau le lez et Mr COMMEINHES sénateur maire de Sète n’ont pu se présenter en raison du cumul des mandats. Néanmoins il a fallu désigner une tête de liste. Les postulants n’étaient pas nombreux en effet la région est vouée à rester à gauche. Serge DURAND ancien maire Conseiller municipal

    GROUPE MAJORITAIRE
    Quand on ne sait pas quoi dire on dit n’importe quoi ! C’est un peu le credo des élus de l’opposition. Le Plan Local d’urbanisme sert à protéger notre ville et non à la dénaturer. La procédure d’élaboration du P.L.U. comme son adoption sont soumises à des règles strictes surtout sur le plan de la consultation publique. Nous attendons donc de tous les Grand-Mottois qu’ils prennent part au débat sans se laisser manipuler par les détracteurs. Nous sommes des élus responsables et expérimentés et nous servons les intérêts de La Grande Motte et des Grand-Mottois. Notre engagement est sans faille comme vous pouvez le constater, même dans cette période difficile pour les collectivités. Notre engagement pour vous servir n’a pas duré que le temps d’une campagne, il est permanent et constant. Vous savez que vous pouvez compter sur nous.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°41 : 

    GROUPE LGM BLEU MARINE
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    GROUPE « AGIR POUR L’AVENIR »
    Outre les problèmes de stationnement anarchique avenue du Général Leclerc, la cohabitation difficile voitures vélos du fait de l’absence de pistes cyclables, d’un agenda culturel minimaliste, subsiste le point noir du marché en saison, de cet effroyable embouteillage humain qui mécontente tout le monde, dans lequel une intervention de secours des pompiers serait des plus périlleuses. Le marché n’est pas qu’un lieu de propagande électorale et mériterait enfin l’attention des élus…

    GROUPE
    Les 40 ans de la paroisse. Le Dimanche 19 juillet à l’occasion des 40 ans de la construction de l’église Saint Augustin j’ai assisté avec de nombreux Grand-Mottois à la messe dominicale retransmise en direct sur France 2. Lors de cette cérémonie religieuse la France entière a pu admirer les magnifiques vitraux offerts en 1995 alors que j’étais maire, par la ville à la paroisse, pour fêter ses 20 ans. SERGE DURAND Ancien Maire Conseiller municipal d’opposition

    GROUPE MAJORITAIRE
    1 an après la réforme subie des rythmes scolaires, nous pouvons tirer un bilan des TAP et tracer des perspectives. D’abord, les activités proposées aux enfants sont reconnues comme étant de qualité par les parents comme par le personnel enseignant. Nous souhaitons que ce temps additif serve encore mieux l’intérêt des petits grand-mottois qui ont la chance de grandir dans un environnement préservé entouré de structures appréciées. Pour autant, face à la baisse des dotations de l’état, le coût des activités périscolaires augmente et la majorité des communes font, cette année, supporter ce service, imposé par l’état, aux parents d’élèves. Ce n’est pas le choix de La Grande Motte. Le contexte financier, loin de contraindre nos actions, nous impose de faire des choix, de prioriser nos projets et de faire des efforts sur tous les plans. Cet étranglement des communes voulu par l’état ne fait que commencer et nous nous inscrivons dans la démarche nationale du 19 septembre prévue par l’Association des Maires de France, afin d’alerter les citoyens de la situation grave dans laquelle le Gouvernement plonge les communes.


    Tribunes libres parues dans Ma Ligne de Ville n°40 : 

    GROUPE LGM BLEU MARINE
    Texte non parvenu dans les délais impartis.

    GROUPE « AGIR POUR L’AVENIR »
    Outre les problèmes de stationnement anarchique avenue du Général Leclerc, la cohabitation difficile voitures vélos du fait de l’absence de pistes cyclables, d’un agenda culturel minimaliste, subsiste le point noir du marché en saison, de cet effroyable embouteillage humain qui mécontente tout le monde, dans lequel une intervention de secours des pompiers serait des plus périlleuses. Le marché n’est pas qu’un lieu de propagande électorale et mériterait enfin l’attention des élus.
    GROUPE
    Les 40 ans de la paroisse. Le Dimanche 19 juillet à l’occasion des 40 ans de la construction de l’église Saint Augustin j’ai assisté avec de nombreux Grand-Mottois à la messe dominicale retransmise en direct sur France 2. Lors de cette cérémonie religieuse la France entière a pu admirer les magnifiques vitraux offerts en 1995 alors que j’étais maire, par la ville à la paroisse, pour fêter ses 20 ans. SERGE DURAND Ancien Maire Conseiller municipal d’opposition

    Restons en contact

    Inscrivez-vous à la lettre d’information pour rester informé(e) de notre actualité

    Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.

    Accèder au fomulaire de contact

    Suivez-nous