Sites classés – Sites inscrits – Monuments historiques

     


    Les sites classés

    Un site classé est un site de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque, dont la qualité appelle, au nom de l’intérêt général, la conservation en l’état et la préservation de toute atteinte grave.

    Le classement concerne des espaces naturels ou bâtis, quelle que soit leur étendue. Cette procédure est très utilisée dans le cadre de la protection d’un « paysage », considéré comme remarquable ou exceptionnel.

    Pour La Grande Motte, cette servitude concerne le site classé de l’Etang de l’Or. Elle a été instituée sur le territoire communal par arrêté ministériel en date du 28 décembre 1983.


    Les sites inscrits

    Un site inscrit est un espace naturel ou bâti de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque qui nécessite d’être conservé mais n’ayant pas obligatoirement un intérêt remarquable.

    L’inscription est une reconnaissance de la qualité d’un site justifiant une surveillance de son évolution, sous forme d’une consultation de l’architecte des Bâtiments de France sur les travaux qui y sont entrepris.

    Pour La Grande Motte, il s’agit du site inscrit de l’Agglomération. Ce site constitue une servitude. Elle a été instituée sur le territoire communal par arrêté ministériel en date du 29 mai 1975.


    Les monuments historiques inscrits

    Un monument historique est un immeuble ou un objet mobilier recevant un statut juridique particulier destiné à le protéger, du fait de son intérêt historique, artistique, architectural mais aussi technique ou scientifique. Le statut de monument historique est une reconnaissance par la Nation de la valeur patrimoniale d’un bien. Cette protection implique une responsabilité partagée entre les propriétaires et la collectivité nationale au regard de sa conservation et de sa transmission aux générations à venir.

    Par arrêté Préfectoral en date du 29 décembre 2015, le bâtiment du Point Zéro et ses jardins ont été inscrits au titre des monuments historiques, après avis de la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites. Cette inscription a pour objectif de préserver ce bâtiment, en raison de son architecture exceptionnelle et emblématique, qui constitue le geste architectural premier de Jean Balladur en 1967, pour la station balnéaire créée par la Mission Racine.

    Le « Bâtiment Poisson » étant indissociable de l’espace qui l’entoure, toute modification sur celui-ci rejaillit sur la perception et donc la conservation de celui-ci. Par conséquent, un droit de regard est accordé à l’Architecte des Bâtiments de France sur toute intervention envisagée à l’intérieur d’un périmètre de protection de 500 m de rayon autour du Point Zéro et de ses jardins. Il s’agit d’une servitude de protection des abords. Ainsi, toutes les modifications de l’aspect extérieur des immeubles, les constructions neuves mais aussi les interventions importantes sur les espaces extérieurs situées dans ce périmètre de protection doivent recevoir l’autorisation de l’Architecte des Bâtiments de France.

    La tour du guet du Travers a été inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté préfectoral en date du 10 mai 1996.

     

    Restons en contact

    Inscrivez-vous à la lettre d’information pour rester informé(e) de notre actualité

    Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.

    Accèder au fomulaire de contact

    Suivez-nous