Moustique tigre : Faisons équipe avant qu’il pique

    Moustique tigre : Faisons équipe avant qu’il pique

    Face aux phénomènes pluvieux de ces derniers jours et à la montée des températures printanières, les moustiques sont de retour. Pour éviter leur prolifération et limiter leur apparition, adoptez dès à présent les bons réflexes !

    Venu du Sud-est Asiatique, je suis tout petit, très noir avec des tigrures blanches sur le corps qui m’ont valu mon surnom de « Moustique tigre ». Je me déplace très peu (150 mètres environ depuis mon lieu de naissance) car je vole très mal. J’ai une activité de mai à novembre. Mais pour coloniser les territoires, j’ai une astuce : le transport passif ! J’accompagne l’Homme dans ses déplacements. Et oui, je prends la voiture, le train, le bus, les camions et tout autre moyen de transports. C’est ce qui m’a permis de quitter mon pays d’origine pour venir m’implanter un peu partout sur la planète.

    Présent en Europe depuis trente ans et ayant colonisé quarante deux départements, en quatorze ans, le moustique tigre est arrivé dans nos commune entre 2011 et 2012, en raison de nos régions tempérées.

    A partir du milieu du printemps, lorsque les conditions climatiques sont favorables, les femelles du moustique-tigre pondent leurs œufs à sec et/ou à la limite d’un niveau d’eau. En contact avec l’eau (pluie, arrosage) les œufs éclosent et deviennent des larves qui, au bout de 5 à 6 jours, après nymphose, se transforment en moustiques adultes piqueurs et vecteurs de maladies, comme la dengue, le chikungunya ou le zika.

    Ce phénomène de reproduction peut se produire avec des eaux propres comme sales et sont toujours en milieu urbain ou périurbain, jamais en milieux naturels humides ouverts.

    Pour éviter leur prolifération et limiter leur apparition, adoptez dès à présent les bons réflexes !

    1. Videz une fois par semaine tous les réceptacles pour éviter les eaux stagnantes : coupelles sous les pots de fleurs, gamelles pour animaux domestiques, pieds de parasols, bâches de mobilier de jardin…
    2. Ranger à l’abri de la pluie et/ou des irrigations : outils de jardinage, brouettes, poubelles, pneumatiques, jouets …
    3. Jetez : boites de conserve, déchet de chantier…
    4. Couvrez de façon complètement hermétique ou à l’aide d’un voilage moustiquaire fin : récupérateurs d’eau de pluie ou cuves, fûts diverses…
    5. Curez pour faciliter l’écoulement d’eaux : siphons d’éviers, bondes d’évacuations extérieures, gouttières…
    6. Entretenez : piscines, basins d’agréments, bornes d’arrosages…

     

    Restons en contact

    Inscrivez-vous à la lettre d’information pour rester informé(e) de notre actualité

    Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.

    Accèder au fomulaire de contact

    Suivez-nous