Un champignon destructeur de palmiers

    Un champignon destructeur de palmiers

     Dix palmiers de type Phoenix Canariensis, situés sur quatre secteurs de la ville, sont atteints d’une maladie incurable, un champignon du sol dit « fusariose du palmier ». À l’image du chancre coloré qui affecte les platanes du Canal du Midi, il n’existe malheureusement aucune solution de traitement. Afin d’éviter la propagation de ce champignon dévastateur, la ville a du procéder à l’abattage de 4 de ces arbres malades, les autres ont été élagués.

    Récemment diagnostiquée sur le carrefour d’entrée de ville Nord, l’infection semble s’être étendue à d’autres sites de la ville au gré des tailles successives, avant que les premiers symptômes significatifs n’apparaissent sur les premiers sujets. Le mal est insidieux car il se manifeste par des dessèchements très progressifs de palmes avec des périodes de stabilisation qui laissent à penser que la maladie est sous contrôle alors que, selon les conditions climatiques, elle va reprendre de plus belle quelques mois plus tard.

    Quatre secteurs sont aujourd’hui touchés :

    • 4 palmiers du terre-plein central de l’Avenue Leclerc ;
    • 3 palmiers du Quai Pompidou, côté Port ;
    • 2 palmiers du carrefour d’entrée de ville Nord ;
    • 1 palmier la sortie de l’Avenue de Melgueil.

    Ces palmiers, devenus inesthétiques pour la plupart, demandent des tailles régulières, ce qui risque de transmettre la maladie sur d’autres sujets par le biais des tronçonneuses et ce malgré les consignes strictes de désinfection suivies. La ville a donc agir rapidement en abattant 4 des arbres les plus atteints et en taillant soigneusement les autres.

    Le champignon étant installé durablement dans le sol, il est exclu de replanter des palmiers Phoenix qui pourraient aussitôt être à nouveau contaminées. L’impact paysager étant important sur ces grands axes de circulation, la ville replantera une autre essence d’arbres sur ces alignements en fin d’année, à l’issue d’une étude paysagère menée par les services municipaux.

    Restons en contact

    Inscrivez-vous à la lettre d’information pour rester informé(e) de notre actualité

    Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.

    Accèder au fomulaire de contact

    Suivez-nous